Rechercher :

Service public

Imprimer la page
Liste des thèmes > Justice > Victimes et justiciables > Victimes d'infraction > Que faire si un enfant est victime de racket ?
Que faire si un enfant est victime de racket ?

1- Un acte grave, illégal et répréhensible  

Le racket consiste à exercer des menaces ou des violences sur une personne en vue d'obtenir d'elle de l'argent, des objets, des informations, un engagement, ... 

En droit français, cela correspond au délit d'extorsion, passible d'une peine d'emprisonnement et d'une amende. 

Le racket peut également être considéré comme un vol. 

L'auteur d'un racket est donc susceptible de poursuites pénales. 

Les sanctions sont alourdies en cas de circonstances aggravantes, notamment lorsque la menace est exercée à l'encontre d'un mineur, en bande organisée, avec usage d'une arme, ... Si l'auteur des faits est mineur, les professionnels de la justice peuvent recourir à des sanctions éducatives : admonestation, réparation du dommage, ... 

La seule tentative de racket peut elle-même faire l'objet de poursuites pénales. 

2- Personnes à contacter  

Si un enfant est victime de racket, il convient de : 

  • porter plainte : auprès du commissariat de police ou d'une brigade de gendarmerie. Un mineur ne peut porter plainte seul, il doit être accompagné de ses parents ou tuteurs,  

  • prévenir le chef d'établissement : il lui appartient de faire un signalement judiciaire et de prévenir les autorités académiques. 

 

Dernière mise à jour : Avril 2009

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques de navigation.

En savoir plus